Miss Peregrine et les enfants particuliers : Pari réussi pour Tim Burton - Ninfo

Miss Peregrine et les enfants particuliers : Pari réussi pour Tim Burton

© facebook officiel miss peregrine

C’est le nouveau pari de Tim Burton. Adapté du livre éponyme, Miss Peregrine et les enfants particuliers est l’un des cartons du moment. Découvrez les aventures écrites par l’auteur Ramson Riggs, avec l’actrice française Eva Green.

Après Alice au Pays des Merveilles ou Charlie et la chocolaterie, le réalisateur américain s’attaque à une autre adaptation de roman, plus récente cette fois. Burton et le 7ème art, c’est une longue histoire d’amour entamée en 1985 qui a notamment donné naissance à Beetlejuice, Mars Attack, ou encore Edward aux mains d’argent. Par ces films, le réalisateur  s’est rapidement taillé une réputation de travailleur, parfois d’illuminé mais a toujours séduit une grande partie du public, qui lui reste fidèle.

Il existe bel et bien une « patte » Tim Burton. Un héros solitaire et timide, en marge de la société. Des décors inquiétants et très travaillés, bref, un monde à part.

Et Miss Peregrine réunit ces critères. Pour faire bref, Jake est un adolescent de 16 ans très proche de son grand père Abe. Mais le vieil homme à qui il voue un respect total décède mystérieusement, il découvre alors que toutes les histoires qu’il lui racontait enfant étaient vraies. Troublé par la mort d’Abe, Jake suit une thérapie Sa psy lui conseille alors de se rendre sur la mystérieuse île de Cairnholm, au Pays de Galles, théâtre des histoires jadis racontée par son grand-père. Accompagné de son père Franklin, Jake y découvre les ruines d’un orphelinat détruit pendant la Seconde Guerre mondiale, qui appartenait à une énigmatique« Miss Peregrine » et qui abritait dans les années 1940 des enfants « particuliers ».

Porté par des décors d’une incroyable finesse, le film dispose d’un autre atout non négligeable, ses acteurs.  Eva Green est impeccable en « nounou » de ces enfants et adolescents cachés des autres, et le duo Jake (Asa Butterfield), Emma (Ella Purnell) devrait séduire les enfants comme les parents. Seul bémol, certaines scènes ne sont pas conseillées au tout jeune public, contrairement à d’autres films de Tim Burton. Cette histoire, si délicate et cruelle reste époustouflante de bout en bout. Il ne reste plus qu’à vous plonger dans la vie de Jake et de ces enfants…le temps d’une parenthèse enchanteresse.

Ecrit par Antoine Skoffi

Be the first to comment on "Miss Peregrine et les enfants particuliers : Pari réussi pour Tim Burton"

Leave a comment

Your email address will not be published.


*


ninfo

FREE
VIEW