Je suis toutes les filles : un combat sans relâche pour lutter contre le marchandage d'enfants ! - Ninfo

Je suis toutes les filles : un combat sans relâche pour lutter contre le marchandage d’enfants !

Je suis toutes les filles
Je suis toutes les filles

Le 14 mai 2021, Netflix dévoilait un film Sud-Africain, intitulé “Je suis toutes les filles”. Ce thriller brutal s’intéresse à la traque d’un meurtrier. Celui-ci assassine des personnalités hautement placées, mais concernées par une histoire de trafic et d’enlèvement d’enfants.

Les films Sud-Africains ne sont pas légions et assez peu connus, notamment en France. Néanmoins, les réalisateurs de ce merveilleux pays ont des idées à revendre. Et Donovan Marsh y parvient parfaitement, avec son film Je suis toutes les filles.

Dans ce thriller brutal et marquant, Donovan Marsh décrit une réalité morbide de la vie des Sud-Africains, après l’abolition de l’Apartheid. Alors que l’Afrique du Sud est une néo-démocratie, le pays ouvre une nouvelle page triste de son histoire. Aux alentours des années 1994, le pays connaît une montée de la pauvreté et le chômage augmente de façon considérable. Des familles doivent même prostituer leurs enfants, pour faire vivre leur famille. Du coup, le crime organisé prend une place importante dans la vie de ses familles et le trafic d’enfants devient (presque) monnaie courante.

Je suis toutes les filles tire son histoire de cette terrible réalité. Durant 1h47, ce long-métrage met en avant l’enquête de Jodie Snyman, policière dont l’objectif est d’arrêter les trafiquants d’enfants. Malmenée par ses émotions du début à la fin du film, cette inspectrice donne sa vie, son temps, ses tripes, son cœur, pour découvrir les lieux, où les trafiquants cachent les enfants. Dès le lancement du film, on découvre Jodie Snyman, incarnée par Erica Wessels, enquêter sur un meurtre impliquant des hommes de pouvoir. Ces derniers sont découverts avec des initiales gravées sur le torse. Rapidement, elle comprend que l’assassin a frappé de nombreuses fois, pour remettre à jour des affaires d’enfants disparus.

Un duo infernal

Jodie est obnubilée par cette traque de trafiquants d’enfants. Elle veut en finir définitivement avec ces enlèvements abjectes. Pour y parvenir, elle décide de tenir tête à son supérieur, même si cela doit lui coûter son poste. Son enquête n’avance pas aussi bien qu’elle l’espérait, mais l’assassin présumée va venir à son aide, pour l’amener à réussir son enquête. Retrouver les ordures qui vendent les enfants au Moyen-Orient.

Les deux personnages vont faire équipe, s’entraider mutuellement, pour parvenir à leurs fins et faire tomber les hommes politiques et personnes hautement placées.

Be the first to comment on "Je suis toutes les filles : un combat sans relâche pour lutter contre le marchandage d’enfants !"

Leave a comment

Your email address will not be published.


*


ninfo

FREE
VIEW