Kalifat : la série raconte la radicalisation des jeunes femmes en Suède pour rejoindre Daesh - Ninfo

Kalifat : la série raconte la radicalisation des jeunes femmes en Suède pour rejoindre Daesh

La série de Netflix retrace l’histoire de Pervin, une femme Suédoise vivant sous joug de Daesh en Syrie, la famille de Sulle, une jeune fille embrigadée par un Ibrahim pour aller en Syrie et Fatima, un membre des services secrets contre le terrorisme.

Kalifat est une nouvelle série Suédoise. Très réaliste, elle plonge le téléspectateur dans une lutte contre le terrorisme et plus précisément contre Daesh. Composée de 8 épisodes, cette première saison nous dévoile comment les jeunes femmes (Suleika, sa soeur Lisha et leur amie Kerima) sont endoctrinées à une croyance erronée de l’Islam, avant d’être envoyées en Syrie, par une personne en qui elles ont confiance, à savoir Ibrahim. Mais ce dernier travaille pour l’EI (Etat Islamique) et est un pion essentiel pour dénicher des “proies” faciles à manipuler.

Dans un second temps, Fatima Zukic (Aliette Opheim) mène une enquête sur Daesh. Membre des services secrets contre le terrorisme, elle tente de démanteler un réseau et de trouver le “Voyageur”. Elle parvient à entrer en contact avec Pervin (Gizem Erdogan), une femme vivant en Syrie et désireuse de quitter cet enfer. Une relation de confiance se met en place entre les deux femmes, mais avant de pouvoir être extradée avec son enfant, Pervin doit donner des informations sur un éventuel futur attentat sur le sol suédois. Mais pour ça, elle devra trahir son mari Husam, terroriste tourmenté par les actions de Daesh, mais fervent partisan de cette fausse image de l’Islam et de ses nouvelles obligations envers ses camarades terroristes.

Une série réaliste

La série raconte l’endoctrinement des jeunes femmes par Daesh. Et le réalisme instauré par Goran Kapetanovic est troublant. On y découvre la façon de procéder de l’Etat Islamique pour faire venir des femmes d’Europe et plus précisément de Suède.

Pervin et son époux dans la série Kalifat

Le réalisme est l’élément le plus important de la série. Les décors de la ville de Raqqa et la justesse du rôle des soldats de Daesh, aussi ignobles les uns que les autres, la maltraitance des femmes, la radicalisation “rapide mais efficace” de Lisha et Suleika, l’enquête du service de renseignements ainsi que la peur et le courage de celles qui veulent quitter la Syrie sont des moments forts de cette saison 1. L’émotion, le jeu d’acteur et l’haletante recherche de Lisha et Suleika par le père de ses dernières sont essentiels.

Le téléspectateur est happé par une histoire et une mise en place des événements très bien mené. L’angoisse et le stress sont des sensations vécues aussi bien par le personnage que par celui qui regarde la série. Et c’est pourquoi vous ne vous pourrez pas vous satisfaire de cette unique saison.

Pour le moment, aucune information n’a été dévoilée concernant une seconde saison.

Be the first to comment on "Kalifat : la série raconte la radicalisation des jeunes femmes en Suède pour rejoindre Daesh"

Leave a comment

Your email address will not be published.


*


ninfo

FREE
VIEW