google.com, pub-8534096166644204, DIRECT, f08c47fec0942fa0 PSG - Ludogorets : 5 choses à savoir sur le champion bulgare ! - Ninfo
27 mai 2024

Ninfo

Accro à l'info !

PSG – Ludogorets : 5 choses à savoir sur le champion bulgare !

Ce soir, Ludogorets va au PSG © facebook officiel Ludogorets

Ce mardi 6 décembre, le Paris-Saint-Germain reçoit le club bulgare de Ludogorets Razgrad pour le compte de la dernière journée de Ligue des Champions. Mais que sait-on vraiment de ce club réputé en Bulgarie, mais si peu en Europe de l’Ouest ? Découverte d’un club entraîné par Georgi Dermendzhiev, qui jouaient encore en D2 bulgare en 2010 et qui joue aujourd’hui dans la cour des grands ! 

Le Ludogorets Razgrad fait partie des plus grands clubs bulgares du XXIème siècle. En l’espace de quelques années, il s’est vu s’imposer dans le championnat bulgare comme l’une des meilleures équipe des années 2000, mais s’est aussi qualifié de nombreuses fois pour l’Europe, via l’Europa League et la Ligue des Champions. Découverte d’un club qui risque de donner quelques frayeurs au PSG. Avec 2 points, le club peut encore espérer se qualifier pour l’Europa League, s’il fait, au moins, aussi bien que le FC Bâle, qui joue à Arsenal.

En D2 bulgare en 2010 

Le club naît en 1945, quelques mois après la fin de la guerre mondiale en Bulgarie. Le club se trouve coincer en D3 jusqu’en 1961 où il parvient à découvrir la D2 bulgare. Puis, Kiril Domuschiev rachète le club en septembre 2010, année où le Lodogorets commence à se lancer définitivement vers le succès, grâce à son coach Avaylo Petev, actuellement aux Dinamo Zagreb. En mai de cette même année, le club remporte la D2 et monte pour la première fois de son histoire en D1 bulgare en 2011-2012.

Triplé pour sa première année dans l’élite

L’ascension des aigles du Lodogorets est fulgurante. Lors de leur première année dans l’élite bulgare, en 2011, le club fait l’une des prouesses du football moderne : il réalise le triplé championnat-coupe-supercoupe de Bulgarie. Jusqu’au bout, le suspense aura été intenable. Le CSKA Sofia, grand club bulgare possède 2 points d’avance sur le Lodogorets alors qu’il ne reste qu’une journée à disputer. La rencontre finale oppose le CSKA Sofia au … Lodogorets. Le promu parvient à battre son adversaire du jour et à remporter le championnat de D1 pour la première fois de son histoire. Une prouesse qui permettra au club de gagner la coupe face au Lokomotiv Plovdiv 2-1.

Quintuple vainqueur du championnat de Bulgarie

En l’espace de 5 ans, le club de Kiril Domuschiev remporte le championnat autant de fois qu’il ne le joue (de 2012 à 2016). Dans son enceinte du Lodogorets Arena, son équipe semble imprenable et les adversaires ont de plus en plus de mal à stopper leur hégémonie. Cette saison, le club vise un 6ème succès de rang et compte déjà 6 points d’avance ( et un match à jouer) sur le Levski Sofia, après seulement 17 journées.

Ludogorets champion de Bulgarie en 2015 © facebook officiel Ludogorets
Ludogorets champion de Bulgarie en 2015 © facebook officiel Ludogorets

Trois anciens de L1 dans l’effectif

Le Ludogorets pourra compter sur trois anciens joueurs de Ligue 1 pour piéger le PSG et éventuellement le faire douter. Un joueur pour chaque poste : José Luis Palomino pour contrer Cavani en défense, Gustavo Campanharo pour stopper les ballons au milieu de terrain et enfin Claudio Keserü pour planter un but à Aréola. Palomino vient du FC Metz (2014-2016) avec lequel il a joué près de 60 matchs. Gustavo Campanharo débarque de l’Evian Thonon Gaillard, où il a joué une saison, en L2. Le dernier est certainement le roumain le plus connu du championnat français. Il s’agit de Claudio Keserü, ancien du FC Nantes, du FC Tours et du SCO d’Angers où il a réalisé ses meilleures saisons (40 buts en 3 ans). Son exploit le plus frappant : avoir claqué 6 buts face à Pandurii avec le Steaua Bucarest (voir vidéo). Il est le joueur le plus talentueux du FC Ludogorets, avec lequel il a planté 30 buts en deux ans.

Les 6 buts de Claudio Keserü pour le Steaua Bucarest contre Pandurii

Une expérience non-négligeable en coupe d’Europe

S’il n’a rejoint l’élite bulgare qu’en 2011, le Lodogorets ne met qu’un an pour jouer le 2ème tour de la Ligue des Champions. Face au Dinamo Zagreb, le club contient l’équipe croate 1-1 à domicile avant de craquer à l’extérieur 2-3. La saison suivante, le club élimine le Slovan Bratislava au 2ème tour préliminaire, avant de faire chuter le Partizan Belgrade. Au dernier tour, ils perdent 2-4 et 0-2 face aux Suisses du FC Bâle et sont renversés en Europa League.
Dans la phase de groupe, ils réalisent un sans-faute avec 16 points pris sur 18, alors que leur groupe comprenait le Dinamo Zagreb, le PSV Eindhoven et les ukrainien d’Odessa. Au tour suivant, ils éliminent l’un des prétendants : la Lazio de Rome 1-0 3-3 mais se font éliminer face au FC Valence en 8ème de finale 0-3 et 1-0.
La saison suivante, le club réalisé l’exploit de se qualifier pour la phase de groupe de la Champions League après avoir éliminé les luxembourgeois de Dudelange, les serbes du Partizan Belgrade, les roumains du Steaua Bucarest, alors que le défenseur Moti remplace son gardien (expulsé) pour les tirs aux buts. Durant ces tours préliminaires, rien ne pouvait arrêter les bulgares qui tombent dans un groupe B relevé : Réal Madrid, FC Bâle et Liverpool. Avec 4 points (1-0 face à Bâle et 2-2 à Liverpool), le club finit dernier du groupe B. Mais l’expérience acquise permet au club d’être de nouveau en phase de groupe de la Ligue des Champions, et d’espérer se qualifier pour l’Europa League.

L’exploit de Ludogorets face à Liverpool 2-2

https://www.youtube.com/watch?v=I1iFboVhNXM

Ecrit par Cyril Parent

 

ninfo

FREE
VIEW