Nice, Leipzig, Altach, Basaksehir, qui sera le nouveau Leicester des championnats en Europe ? - Ninfo

Nice, Leipzig, Altach, Basaksehir, qui sera le nouveau Leicester des championnats en Europe ?

Leicester, un champion qui donne des idées aux clubs moyens © facebook officiel Leicester

Après trois mois de compétition, on remarque que certains championnats sont menés par un club peu connu et souvent moyen, qui n’a pas l’habitude de squatter les premières places. Un phénomène récurrent depuis le titre de Leicester l’année dernière en Premier League. Et un phénomène à suivre avec la plus grande attention ! 

Souvenez-vous d’un passé très lointain où seuls les grands clubs comme Chelsea, les deux Manchester ou encore Liverpool et Arsenal se partageaient la première place de la Premier League. Depuis l’année dernière, l’équipe Leicester est venue chambouler cette science soi-disant exacte. Les grands journaux parlaient alors d’exploit qui ne serait possible qu’une fois tous les 100 ans. En regardant les championnats Portugais, Ecossais, Espagnol, Slovène, on voit que Benfica, le Celtic Glasgow, le Réal, et Maribor mènent leur championnat. Pourtant, quand on analyse ce qu’il se passe dans certains championnats européens, on remarque que de nombreux petits clubs trustent les premières places, comme c’est le cas en Autriche, en Allemagne, en Turquie ou encore en France.

Leipzig (Allemagne), le plus improbable

Le RB Leipzig, club que la société Red Bull a acquis en 2009, est certainement le club le plus surprenant de la Bundesliga. Après un tier du championnat allemand (soit 11 journées), le club coaché par Ralph Hasenhüttl impose son rythme à ses adversaires, dont font parties le Bayern Munich et le Borussia Dortmund. Pour le moment, le RB Leipzig n’a pas connu la défaite et a surpris le Borussia Dortmund 1-0. Poussée par l’excellent suèdois Forsberg, l’équipe peut penser à viser au moins une place de second et directement se qualifier pour la Ligue des Champions. Mais pour ça, il faudra garder la tête froide et espérer que le Bayern Munich commette encore quelques erreurs.

© facebook officiel Leipzig

Leipzig, leader incontournable de la Bundesliga © facebook officiel Leipzig

Zulte Waregem (Belgique), le plus vaillant

Zulte Waregem finit champion de 3ème division en 2002 et de 2ème division belge en 2005. Il gagne la coupe de Belgique l’année suivante et finit 7ème. Deux exploits. Depuis, le club n’a pas quitté la 1ère division. Francky Dury a propulsé le club dans une autre dimension depuis sa prise de fonction en 2011. Le club finissant souvent aux 6 premières places, pour participer aux play off 1 pour jouer le titre, qui lui a échappé de peu en 2012-2013 (2ème après la saison régulière et 2ème à 2 points d’Anderlecht en play off). Cette saison, après 15 journées, le club a 5 points d’avance sur Ostende et 8 sur Anderlecht, qu’ils viennent de battre 3-2 à domicile. Zulte est actuellement la meilleure équipe à l’extérieur avec un carton 5-1 face à Mouscron. Avec un effectif moyen, mais très solidaire, Zulte peut réaliser un exploit et entrer dans la légende de la Jupiler League en remportant le championnat pour la première fois de leur histoire.

Nice (France), le plus expérimenté

Paris se remet petit-à-petit du changement d’entraîneur opéré en début de saison, avec l’éviction de Laurent Blanc et l’arrivée de Emery. Monaco se concentre sur la Champion’s League, même si l’équipe de Jardim reste la meilleure attaque d’Europe et Lyon et l’OM galèrent. Seul l’excellent collectif de Nice semble être au-dessus des autres, en ce début d’année. Pourtant, en Europa League, ce n’est pas la même domination qui les porte. Néanmoins, après 13 journées, l’OGC Nice possède 31 points, dont 3 d’avance sur le voisin Monégasque. Mais ce n’est pas le plus surprenant. L’équipe entraînée par Lucien Favre régale et réalisée quelques cartons, comme face à Monaco, sur le rocher 4-0 ou encore faca à l’OM 3-2 et l’Olympique Lyonnais 2-0. S’il leur reste l’ogre parisien à affronter, on peut penser qu’avec l’expérience acquise durant le mercato d’été, avec les arrivée de Belhanda, de Dante ou encore du phénomène Balotelli, Nice peut envisager de continuer sur cette voie pour, au moins terminer sur le podium de la Ligue 1 . Un exploit qu’il faudra suivre jusqu’à la dernière journée !

L'OGC Nice malmène les gros calibres de la Ligue 1 © facebook officiel de Nice

L’OGC Nice malmène les gros calibres de la Ligue 1 © facebook officiel de Nice

Basaksehir (Turquie), le plus prétentieux à l’extérieur

Le Medipol Basaksehir peut se targuer de ne pas encore avoir perdu dans la Super Lig turc. Mieux encore, il a battu deux des concurrents pour le titre final : Fenerbahçe 1-0 à domicile et Galatasaray 2-1 à Gala. Leader après 11 journées, Basaksehir a gagné 9 matchs pour 2 nuls, dont 5 victoires à l’extérieur. Un exploit quand on sait qu’en 2014, le club jouait en 2ème division. Champion au terme d’une année exceptionnelle, le club remonte en Super Lig et finit 4ème l’année de la montée et en 2015-2016. La suite logique serait de finir sur le podium cette année, pour montrer la montée en puissance de ce club, longtemps présidé (1994-2000) par un certain Recep Tayyip Erdogan, le président controversé de la Turquie actuelle.

Le İstanbul Başakşehir FK, actuellement leader de la Super Lig turc © facebook İstanbul Başakşehir FK

Le İstanbul Başakşehir FK, actuellement leader de la Super Lig turc © facebook İstanbul Başakşehir FK

La prochaine journée risque d’être compliquée pour l’équipe entraînée par Abdullah Avci, qui rencontre ce 26 novrembre, le second du classement : le Besiktas.

Lechia Gdanks (Pologne) le plus intrépide

En Pologne, la logique voudrait que le Legia Varsovie ou le Lech Poznan malmène les autres clubs de l’Ekstraklasa, le championnat local. Pourtant, un club intrépide, à l’image du village d’Astérix dans les BD d’Uderzo, un petit club fait face à l’envahisseur. Actuellement, il s’agit du Lechia Gdanks, entraînée par le polonais Piotr Nowak et leader du de l’Ekstraklasa, avec 33 points après 16 journées. Vainqueur du Lech Poznan 2-1 à domicile, mais défait 3-0 au Legia Varsovie, le club n’a perdu que 3 fois cette saison. Formidable 5ème la saison dernière et en 2014-2015, le club présidé par Adam Mandziara espère se qualifier pour une coupe d’Europe et pourquoi réaliser l'”exploit de remporter une coupe nationale, comme en 1983.

Le Lechia Gdanks leader de l'Ekstraklasa © facebook officiel Lechia Gdanks

Le Lechia Gdanks leader de l’Ekstraklasa © facebook officiel Lechia Gdanks

Altach et Sturm Graz (Autriche), les plus têtus

En Autriche, le Rapid de Vienne, l’Austria Vienne ou plus souvent le RB Salzbourg depuis leur rachat par Red Bull, finissent aux 3ème premières places et celle de leader pour Salzbourg. Mais cette saison, deux clubs ont décidé de faire leur loi dans la Bundesliga Autrichienne. Il s’agit du Sturm Graz et d’Altach. Respectivement premier et deuxième, ces clubs peuvent faire douter les gros clubs, comme l’a fait Altach face à Salzbourg 0-0 ou face à l’Austria Vienne 5-1. Salzbourg a chuté face à Sturm Graz 3-1 lors de la 1ère journée et 1-0 au match retour, tout comme l’Austria 3-1. Des exploits retentissants, mais pas vraiment anodin. En effet, en 2014-2015, les deux clubs ont terminé aux 3ème et 4ème places, qualificatives pour le tour préliminaire de l’Europa League. Pourquoi ne pas rééditer cette jolie performance cette année ? Surtout que le Rapid de Vienne se trouve à 10 points !

 

Sturm Graz est la surprise de ce début de championnat Autrichien © facebook officiel Sturm Graz

Sturm Graz est la surprise de ce début de championnat Autrichien © facebook officiel Sturm Graz

Ecrit par Cyril Parent

Be the first to comment on "Nice, Leipzig, Altach, Basaksehir, qui sera le nouveau Leicester des championnats en Europe ?"

Leave a comment

Your email address will not be published.


*


ninfo

FREE
VIEW